Toujours engagés – pour des conditions-cadre optimales Home Politique Transport de personnes

TAGS: Bases de calcul, Terminal de car, Degré de couverture des coûts, Multimodalité, RPLF, Autocar, Terminal, Tourisme, Coûts de transport

TRANSPORT DE PERSONNES, 13.12.2017 | AUTOR: Stefan Huwyler

Autocar – facteur économique

En Suisse, quelque 450 autocaristes sont au service de la population et du tourisme. Ils exploitent environ 2900 autocars et accueillent approximativement 10,4 millions d’usagers par an. Les petites (20 pourcent) et les moyennes (66 pourcent) entreprises dominent la branche ; seul 1 pourcent de toutes les entreprises disposent de plus de 20 cars. Pour déterminer la valeur ajoutée et les emplois, le modèle de la valeur ajoutée de la Haute Ecole de Lucerne – Economie a été utilisé et complété par divers chiffres connus et estimés. La valeur ajoutée directe, indirecte et induite a été prise en compte. La branche autocariste suisse réalise une valeur ajoutée brute de quelque 782 millions de francs dans le pays. S’ajoutent les paiements anticipés comme pour le diesel à hauteur de 369 millions de francs. Le chiffre d’affaire annuel dans la branche est estimé à environ 944 millions de francs dans l’ensemble.

Documents/informations supplémentaires

Bulletin ASTAG No 5: Autocar - facteur économique (disponible qu'en allemand avec résumé en français, p. 18)

Des investissements substantiels sont effectués par la branche autocariste qui, rien que pour les véhicules, s’élèvent à plus de 100 millions de francs annuels. En outre, la branche est un très bon contribuable de par le versement de la redevance sur le trafic des poids lourds (RPLP), la taxe sur la valeur ajoutée, l’impôt sur le chiffre d’affaire, l’impôt sur le bénéfice et l’impôt sur les huiles minérales de l’ordre de 100 millions.

En même temps, les autocaristes suisses sont des employeurs importants. Ils assurent environ 4‘200 emplois (équivalence de postes à plein temps). Au vu des parts élevées des collaborateurs à temps partiel, le nombre des employés effectif devrait toutefois être largement dépassé. Dans l’ensemble, la branche autocariste en Suisse représente donc un facteur économique important en ce qui concerne la valeur ajoutée, les impôts et les emplois. De par sa petite structure, toutes les régions que compte le pays en profitent également.

Tous les chiffres susmentionnés se réfèrent à l‘ouvrage « Entreprises suisses en Suisse ». Si le tourisme Incoming et les dépenses des passagers étaient pris en compte, il faudrait s'attendre à une valeur ajoutée et des emplois multiples. La même chose s’applique aux trajets parcourus à l’étranger par les entreprises suisses.

Pour le développement continu de la branche, la collaboration consolidée est suggérée entre les entreprises pour les domaines marketing et administration. De plus, le renforcement de la valeur ajoutée est recommandé grâce à une innovation continue pour les produits, le contrôle de la qualité et le recours soutenu au Yield Management.

En accord avec le thème