Toujours engagés – pour des conditions-cadre optimales Home Politique Climat / Energie

CLIMAT / ENERGIE, 23.08.2021 | AUTOR: Anna Lena Kaufmann

ASTAG: Un engagement constructif pour une branche systémique – également dans la politique environnementale et climatique

La branche suisse du transport routier est systémique, sûre et très propre. Les camions sont utilisés tous les jours et notamment pendant la crise du coronavirus pour assurer l’approvisionnement et l’élimination des déchets dans tout le pays. Des investissements se chiffrant en milliards de francs ont permis de doter les flottes des véhicules les plus modernes sans émissions polluantes et avec de faibles valeurs de CO2. L’Association suisse des transports routiers est fière de pouvoir soutenir une branche indispensable grâce à une politique constructive.

Téléchargements / Liens :

Communiqué de presse du 23 août 2021

Ces derniers jours, l’Association suisse des transports routiers ASTAG a bénéficié d’une attention médiatique réjouissante, sachant que dans ce contexte, ce n’est pratiquement que son organisation qui a été mise en exergue. En revanche, les activités et les succès de l’ASTAG et de ses membres en faveur de l’approvisionnement et de l’élimination des déchets ainsi que de la mobilité en Suisse n’ont suscité que peu d’intérêt et l’importance systémique du transport de marchandises sur route pour l’ensemble de l’économie et de la population ainsi que l’engagement efficace des entreprises de transports et d’autocars en faveur de l’environnement et du climat ont été pratiquement passés sous silence. On parle ici entre autres des prestations suivantes :

La couverture médiatique de ces derniers jours est donc dénuée de tout fondement. Il est vrai que l’ASTAG s’engage avec fierté et conviction pour défendre les attentes et les intérêts justifiés du transport de marchandises et de personnes avec des camions, des autocars et des taxis dans l’intérêt du pays tout entier, avec, pour objectif, de promouvoir un transport de personnes et de marchandises aussi efficace, sûr et respectueux de l’environnement que possible. Dans ce contexte, l’ASTAG fut probablement la première association en Suisse à s’être prononcée sans réserve en faveur de la comodalité, c’est-à-dire pour la coopération équitable entre tous les moyens de transport. Ainsi,  la politique des transports, respectivement la politique environnementale et la politique climatique du futur devront être élaborées si possible sans œillères idéologiques. «L’ASTAG se réjouit de pouvoir continuer à travailler de manière étroite et ciblée avec le Parlement, le Conseil fédéral, l’administration et les forces constructives de tous les partis», récapitule le directeur de l’ASTAG Reto Jaussi.