Home

AKTUELL, 10.06.2022 | AUTOR: Stefanie Katic

Chiffres des embouteillages 2021 : réduire les heures d’embouteillage – maximiser l’efficacité !

L’année dernière, la forte surcharge de l’infrastructure routière a considérablement limité la fluidité du trafic sur les routes nationales et entraîné une augmentation massive des embouteillages. L’Association suisse des transports routiers ASTAG exige la poursuite du développement de l’infrastructure afin de pouvoir continuer à garantir sans problème l’approvisionnement et l’enlèvement des déchets en Suisse. C’est la seule façon d’éviter les trajets de contournement et des surcoûts massifs – dans l’intérêt de l’économie et de l’environnement.

Downloads

Communiqué de presse

L’association des transports routiers ASTAG s’inquiète de l’augmentation disproportionnée des heures d’embouteillage par rapport aux kilomètres parcourus. En effet, en 2021, le trafic a été bloqué pendant 32'481 heures au total sur les routes suisses, atteignant ainsi un niveau comparable à celui d’avant la crise du coronavirus.  Par rapport à l’année précédente (22'575 heures d’embouteillage), cela correspond à une augmentation de +43,9%. La cause de cette augmentation est dans la plupart des cas le fait d’une surcharge du trafic (89%), ce qui prouve à quel point il est nécessaire de développer immédiatement l’infrastructure routière. Ainsi, l’ASTAG continue d’exiger une révision systématique des axes principaux en coordination avec l’aménagement des axes secondaires, sachant que c’est la seule façon de garantir la fluidité du trafic.

Le problème de l’augmentation massive des heures d’embouteillage est grave pour la branche des transports routiers comme le montre l’évolution hebdomadaire et journalière du volume du trafic nouvellement publiée : le matin, les trajets pendulaires pour se rendre au travail et le soir les trajets liés aux achats et aux loisirs entraînent une augmentation du trafic. Mais c’est aussi durant ces deux tranches horaires que la demande en marchandises de l’économie et des consommateurs atteint son point culminant. Le matin, il faut assurer la livraison des marchandises et des biens alors que le soir, les marchandises doivent être collectées pour être livrées à temps le lendemain. 

«La hausse des heures d’embouteillage menace ce processus d’importance systémique», avertit le président central de l’ASTAG Thierry Burkart. Elle entraîne en effet des coûts supplémentaires élevés en raison des pertes de productivité, tant pour le secteur des transports que pour l’économie et la population. Le trafic stop-and-go tout sauf écologique a en outre des conséquences sur la consommation de carburant et sur l’environnement. 

Le rapport de l’OFROU sur l’évolution et le flux du trafic en 2021 révèle toutefois un point positif : malgré une demande croissante en matière de prestations de transport, le nombre des véhicules-kilomètres parcourus par le trafic lourd n’a guère changé. «La faible proportion de véhicules utilitaires lourds par rapport au volume total du trafic, soit seulement 5,9%, souligne l’efficacité réalisée par la branche des transports routiers» se réjouit Thierry Burkart.

Pour de plus amples informations : 

ASTAG Association suisse des transports routiers
Anna Lena Kaufmann
a.kaufmann@astag.ch
031 370 85 69

Bern, 10. Juni 2022


Autres informations

Dr. André Kirchhofer

Vice-directeur
Téléphone +41 31 370 85 21 | Mail

Anna Lena Kaufmann

Responsable politiques
Téléphone +41 31 370 85 69 | Mail