Home

TAGS: Confédération, Santé, hygiène, Canton

NOUVEAUTÉS, 28.12.2020 | AUTOR: André Kirchhofer

Situation hygiénique alarmante: conditions inacceptables pour le transport routier suisse – ouverture immédiate des WC!

L'ASTAG lance l’alarme. Malgré leur engagement fiable et infatigable pour assurer l’approvisionnement de base, les chauffeurs n’ont pratiquement pas accès aux toilettes et aux douches et ce dans toute la Suisse – presque comme à Douvres! La Confédération et les cantons sont donc instamment priés de prendre sans retard des mesures urgentes.

Downloads

Communiqué de presse (PDF)

C’est avec beaucoup d’incompréhension et d’irritation que l’ASTAG a dû constater que pour la branche suisse des transports, les conditions d’hygiène se sont une nouvelle fois détériorées durant les fêtes. La fermeture forcée des restaurants et des shops des stations-service suite aux mesures officielles contre le coronavirus avait déjà auparavant provoqué des situations intenables. De nombreuses installations de WC et de douches accessibles pour les conductrices et les conducteurs professionnels en temps normal n’étaient plus ouvertes. C’est donc à juste titre et avec le total soutien de l’ASTAG que Les Routiers Suisses ont informé que cela ne répond absolument pas à des conditions de travail décentes.

Un approvisionnement de base fiable pour zéro respect

Il est absolument urgent d’agir surtout sachant que l’approvisionnement en biens de nécessité quotidienne tout comme l’enlèvement des déchets sont toujours parfaitement assurés durant cette période difficile. Grâce à la branche du transport routier et à l’engagement quotidien des chauffeurs, les rayons sont pleins dans toute la Suisse et les déchets sont enlevés. La branche des transports assure fiablement sa mission première en prouvant ainsi à quel point elle est indispensable.

Et pourtant, la misère continue. En effet, en plus du fait qu’il n’y a toujours pas assez de WC, les quelques installations qui sont encore ouvertes sont souvent dans un état qui dépasse tout ce qu’on peut imaginer. Toute la Suisse est appelée à respecter les consignes d’hygiène de l’Office fédéral de la santé publique OFSP tout comme la branche des transports qui respecte du mieux possible toutes les règles. Et pourtant, les chauffeurs sont abandonnés dans le besoin – pratiquement comme à Douvres (GB). Seules exceptions, les aires de repos de la Confédération sur le réseau des routes nationales. Ici, l’Office fédéral des routes OFROU a heureusement réagi immédiatement en étroite collaboration avec l’ASTAG et LRS. Par contre, tous les appels adressés à l’OFSP pour les prier de prévoir des exceptions pour les conductrices et conducteurs professionnels sont restés sans réponse. Les mêmes fonctionnaires, qui rappellent constamment tel un mantra l’importance du lavage des mains et de l’hygiène, restent sourds et aveugles devant les problèmes particulièrement urgents. C’est pourquoi l’ASTAG l’énonce une fois de plus très clairement: «Ces conditions sont absolument inacceptables pour nos chauffeurs», selon le président central Thierry Burkart qui ajoute: «nous tirons la sonnette d’alarme de l’hygiène!»

L’OFSP est donc une fois de plus instamment invité à agir immédiatement avec les autorités concernées. Dès maintenant, des installations de WC et de douches en quantité suffisante et présentant la propreté requise ainsi que des possibilités pour des repas chauds doivent être mises à disposition. Pour ce faire, pas besoin d’imprimer de nouvelles affiches. Des mesures exceptionnelles immédiates avec des installations ad hoc (toilettes provisoires) et une planification correcte du personnel pour le nettoyage des installations sont requises, sans quoi les autorités compétentes seront inévitablement accusées de mettre en danger l’approvisionnement de base de la Suisse.


Autres informations

Dr. André Kirchhofer

Vice-directeur
Téléphone +41 31 370 85 21 | Mail


En accord avec le thème